l’EFT, pourquoi ça marche ?

Vous avez certainement déjà entendu parler de l’EFT (Emotional Freedom Technique – Technique de Libération Emotionnelle). Peut-être en avez-vous entendu parler comme étant une véritable “baguette magique” sur tous problèmes psychologiques et votre esprit cartésien à tout de suite réagit avec scepticisme. Mais aujourd’hui tout s’explique.

Les processus à l’œuvre dans la pratique de l’EFT sont capables de déprogrammer nos réactions psychologiques automatiques, en causes dans nombre de nos crises d’angoisse, d’anxiété, voire de nos douleurs chroniques et tout ceci n’a absolument rien de magiques.

Une soixantaine d’études sérieuses, ont été publié dans des revues à comité de lecture, dans le domaine de la médecine et de la psychologie et témoignent des effets positifs sur de nombreux troubles psychologiques.

Comment se passe une séance ?

Que vous ayez décidez d’en finir avec quelques croyances limitantes, que vous soupçonnez être à l’œuvre dans votre vie, ou que vous pensiez qu’il est grand temps d’apaiser certains traumatismes de votre passé, vous voilà dans le cabinet d’un(e) praticien(ne) d’EFT.

Mettons, que lorsque vous aviez 7 ans, votre cousin Nicolas vous ai fait manger un sandwich avec une araignée dedans et depuis vous ne pouvez plus manger de sandwich et vous êtes complétement phobique des araignées ; au point que vous avez laissé passer une affaire en or ; une magnifique maison de campagne qui correspondait à vos critères et en dessous de votre prix, sous prétexte que le grenier en était infesté. *

Pour vous aider à vous débarrasser de votre phobie des araignées et des sandwichs, le praticien vous demande 5 choses :

  • Quelle est la pire image que vous gardez en mémoire concernant cette “blague” ?
  • Qu’est-ce que vous ressentez dans votre corps quand vous revoyez cette image ? (en plus le praticien pousse le vice à vous montrer une photo d’araignée que vous pouvez à peine regarder)
  • Quelle est l’émotion que vous ressentez, ici et maintenant, quand vous revoyez cette image ?
  • Quelle est l’intensité de cette émotion sur une échelle de 1 à 10 ?
  • Qu’est-ce que vous vous dites de négatif sur vous-même quand vous repensez à cette histoire.

Et vous voilà en train de dire “Même si quand je revoie une moitié d’araignée dans mon sandwich, mon cousin Nicolas qui rit en me montrant du doigt quand je comprends que je suis en train de mâcher l’autre moitié de l’araignée, que je ressens cette brulure dans ma gorge et ce trou dans mon ventre, que j’éprouve une grande peur et du dégoût et que je me dis “Je vais mourir, je suis un gros nul”, je m’aime et je m’accepte entièrement et complètement.

Pendant que vous êtes en train d’évoquer tous ces aspects charmant de votre histoire, on vous demande de stimuler plusieurs points d’acupuncture sur votre tête, votre torse et vos mains en les tapotant.

Le praticien vous arrête un moment, vous discutez, vous réajustez les images, vous réévaluez votre ressentie et ça repartMême si je ressent encore..“. Vous arrivez même à évoquer vos tendances à l’anorexie alors que vous n’aviez pas prévue d’en parler car ça ne vous gêne pas plus que ça.

Chemin faisant, l’heure s’écoule et vous ne savez pas pourquoi, mais vous vous sentez beaucoup mieux qu’en arrivant, même quand le praticien vous remontre la photo d’araignée du début de la séance, ça ne vous fait presque plus rien, vous pouvez même la toucher (la photo, pas l’araignée).

Vous ressortez et dans la rue vous vous sentez plus léger, “Tiens j’ai un petit creux, plus le temps de se faire une brasserie” vous entrez dans la première boulangerie qui passe. Une quiche, comme d’habitude, “Tiens si je prenais un panini, c’est chaud aussi un panini et j’adore la mozzarella !”. En sortant de la boulangerie, vous prenez, plein d’entrain, un magazine gratuit d’immobilier et commencez à feuilleter la rubrique “Vieilles demeures” en mangeant goulument… Mais au fait ! Un panini c’est presque un sandwich… et vous vous en êtes aperçu alors que vous l’aviez presque fini. Mais que c’est-t-il donc passé dans votre vie en 1 heure ?

L’EFT ce n’est pas magique, c’est scientifique !

Lors d’une séance d’EFT, vous savez maintenant comment ça se passe, vous avez remarquez que deux actions sont menées simultanément :

  • L’activation mentale d’un déclencheur émotionnel (l’évocation d’un souvenir problématique ou traumatique non résolu, la description d’une douleur physique, un blocage émotionnel identifié). On multiplie l’impacte de cette activation en évoquant tous les aspects du déclencheurs (l’image, l’émotion, la sensation physique, la cognition verbale)                          → Une activation de l’amygdale (structure cérébrale du cerveau limbique qui enclenche dans notre physiologie les réactions de stress hormonales et nerveuses, c’est notre signal d’alarme) + stimulation du système nerveux sympathique (celui qui réponds au stress).
  • La stimulation par le tapotement de points d’acupuncture spécifiques (pendant que l’on parle)                                                                                                                                                                  → Une désactivation de l’amygdale et une stimulation du Système nerveux parasympathique (celui qui nous régénère).

Selon un programme de recherche sur dix ans de la Harvard Medical School, il a été prouvé, à la suite d’expérience ayant recours à l’imagerie médicale, que la stimulation de certain points d’acupuncture provoquait avec régularité une baisse importante de l’activité de l’amygdale, de l’hippocampe et d’autre zone du cerveau associées à la peur (compte-rendu de l’expérience, article en anglais, en français).

Donc… pourquoi ça marche ?

Comme nous l’avons vu, durant le protocole d’EFT des points d’acupuncture sont stimulés pendant l’exposition à un déclencheur émotionnel et si l’on se réfère aux résultats des expériences mentionnées plus haut, cela aurait au moins deux effets bénéfiques :

  1. La répétition de la stimulation des points va désactiver la réaction de l’amygdale pendant l’évocation des déclencheurs émotionnels (souvenirs, douleurs, émotions négatives…)=  Réduction physiologique de l’impact des déclencheurs émotionnels dans la conscience.
  2. L’hippocampe (structure cérébrale du cerveau limbique, voisine de l’amygdale et en charge de la mémorisation épisodique) enregistre alors le fait que le déclencheur émotionnel peut être activé en sécurité sans réaction de stress.= En vertu de la plasticité neuronales, les connections des voies neuronales déclenchant la réaction anxieuse sont abandonnées petit à petit de manière permanente.

DONC… Le souvenir ou l’exposition au déclencheur émotionnel n’active plus le circuit limbique des émotions et CETTE RÉACTION APAISÉE DEVIENT NOTRE NOUVELLE NORME.

Ces effets positifs sont à l’œuvre également lorsque nous pratiquons l’EFT en auto-traitement, même s’il est conseillé de se faire accompagner lorsque nous sommes victimes de traumatismes trop importants.

Cette technique ne change pas notre vécu, mais change les réactions physiques ou somatiques qu’il engendre et les croyances limitantes que certains évènements ont engrammé en nous.

L’action énergétique de la stimulation des points fait une différence de taille, dans la résolution des problèmes émotionnels, comparé aux thérapies uniquement verbales.

Et quand on ne veut pas parler

Certains souvenirs sont très pénibles à verbaliser (et la répétition de cette verbalisation peux même fortement contribuer au maintien des voies neuronales qui entretiennent le mal-être) en EFT il est possible de ne pas parler, il suffit simplement que l’émotion soit activée à l’évocation mentale de la scène, pour que l’action de stimulation des points soit efficace.

Vous avez compris maintenant pourquoi il faut que les réactions émotionnelles négatives (peur, tristesse, colère…) ou les douleurs soient présentes et activées pendant la stimulation des points, pour qu’il y est une déprogrammation de ces réactions.

C’est pourquoi en EFT il est important d’évoquer le négatif si nous voulons vraiment nous en libérer. Et c’est seulement une fois que nous ressentons un allègement de la problématique, que nous pouvons introduire des éléments positifs pour les enraciner en nous, sinon nous ne faisons que de l’auto-subjection en gardant les racines de nos problèmes.

L’EFT est un merveilleux mariage entre le savoir ancestral de la Médecine Traditionnelle Chinoise et la Psychothérapie occidentale, il n’appartient qu’à nous de cueillir les fruits de cette union pour nourrir notre évolution.

 

Chrystel
 

Éternelle passionnée des liens qui unissent le corps et l’esprit, et de la fluidité qu’ils nous offrent quand nous les cultivons.
J’ai créé ce blog pour partager avec vous ce qui m’émerveille.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments