Les 12 Inversions psychologiques, les clefs du changement

 

Souvent, tous les efforts que nous déployons pour changer une habitude néfaste à notre santé ou à notre évolution, restent sans résultat. La Psychologie Énergétique travail spécifiquement sur ces blocages qu’elle nomme “Les Inversions Psychologiques”, en cherchant à les reconnaître et à les résoudre. Dans cet article, je vous invite à découvrir quel serait vos freins les plus actifs pour commencer à les lever.

 

Présentation du concept “Inversion Psychologique”

Ce concept a été mis en évidence et élaboré par Roger Callahan (en français), créateur de la TFT (Thérapie du champ mental), pratique sur laquelle s’est appuyé Gary Craig pour structurer l’EFT (Emotional Freedom Technique).

Il constatait que ces protocoles fonctionnaient sur certaines personnes et pas sur d’autres. Étant formé à la kinésiologie, il utilisa le test musculaire pour trouver la raison à cette absence de résultat. Il détecta sur toutes les personnes insensibles, une inversion de polarité dans leurs champs énergétiques, ce qui les empêchaient de bénéficier des résultats positifs de ses traitements.

C’est un peu comme si vous mettiez les piles à l’envers dans un appareil électrique, ça va beaucoup moins bien marcher forcément.

Cette inversion de la circulation énergétique dans le corps est sans doute une conséquence d’un fonctionnement inapproprié de notre inconscient, même si l’on ne sait qui de l’œuf ou de la poule était là en premier.

Depuis la découverte par Roger Callahan, de ce processus invalidant, l’ACEP (Association for Comprehensive Energie Psychologie – en français) continue d’affiner cette recherche sur les Inversions Psycho-énergétique. En France l’IFPEC (Institut Français de Psychologie Énergétique et Clinique), se fait le relais de ces connaissances à travers les formations qu’ils proposent à la Psychologie Energétique.

A la fin de sa vie, Roger Callahan déclara lors d’une de ses dernières interviews, que la mise en évidence des Inversions Psychologiques était la plus grande découverte qu’il avait fait durant sa longue carrière.

J’en profite pour vous apprendre que sa femme, Joanne Callahan, sera exceptionnellement présente en France et donnera un atelier de trois jours (23-25 mai) sur la TFT (Thérapie du Champ mental) lors du 2ème congrès de Psychologie énergétique qui aura lieu à Paris.     

Êtes vous inversé ?

Avant de vous dévoiler les causes et les différentes inversions qui ont été découvertes, voici quelques indices qui peuvent vous permettre de savoir si vous êtes sujet aux inversions psychologiques :

  • Vous marchez en faisant osciller le bras du même côté que la jambe que vous avancez ;
  • Vous manquez de coordination et vous êtes maladroit ;
  • Vous vous éparpillez et vous ressentez une confusion mentale chronique ;
  • Vous avez un déficit d’attention ;
  • Vous êtes dyslexique ;
  • Vous êtes sujet à la dissociation, vous ne vous sentez pas dans votre corps et vous n’êtes pas en contact avec vos émotions ;
  • Aucun traitement psychologique ne fonctionne sur vous ;
  • Vous avez du mal à prendre des décisions ;
  • Vous avez beaucoup de pensées négatives….etc…

Vous remarquerez que beaucoup de ces symptômes sont les mêmes que ceux révélant un manque d’ancrage énergétique. C’est normal que nous ayons un problème de polarité si nous n’avons pas une bonne “prise de terre”. Travailler son ancrage est un bon remède à l’Inversion énergétique. Pour plus d’information sur l’ancrage énergétique référez-vous à cet article “Les secrets d’un bon ancrage énergétique“. Vous pouvez également télécharger gratuitement mon Ebook “12 exercices simples pour l’ancrage énergétique” sur la page des cadeaux.

Les causes de l’Inversion Psychologique

Ah, s’il suffisait de se dire, comme dans la publicité, “Just do it” pour que les changements s’opèrent, ou mieux “Abracadabra !” et hop nous voilà métamorphosés en la meilleure version de nous-même, cela ferait longtemps que nous vivrions tous au pays des bisounours. Mais voilà, malgré tous nos efforts, rien ne bouge et cela ne veux pas forcément dire que nous sommes idiots, malchanceux ou une grosse feignasse sans volonté ! Non, la volonté n’a rien à voir dans cette stagnation, c’est l’inconscient le problème.

Nous sommes principalement télécommandés par notre inconscient, et comme nous l’apprend Monsieur Bruce Lipton l’auteur du livre best-seller “La biologie des croyances” : “La conscience est créative alors que l’Inconscient ne l’est pas, il est comme une machine. Nous créons seulement 5% de notre vie et 95% de notre vie est composée d’habitudes et de croyances“. (extrait Youtube du film de Jean-Yves Bilien “La nouvelle biologie cellulaire par le Dr Bruce Lipton – L’impact de l’environnement et de l’état d’esprit sur la santé“).

Donc pas d’autoflagellation, mais une compréhension déculpabilisante de notre fonctionnement intérieur et surtout une écoute attentive et bienveillante de notre petite voix intérieure.

Cette petite voix commence à se faire entendre lorsque nous sommes tout petit vers un an et demi, dès le début de notre socialisation. Le rôle de cette petite voix est d’abord de nous protéger. Elle s’installe définitivement vers l’âge de 4 ans, comme un système de pensée à part entière et surtout elle n’évolue pas. Si nous analysons et observons cette petite voix, nous nous apercevons qu’elle possède les caractéristiques développementales d’un enfant de 4 ans.

  • Elle est incapable d’avoir une logique adulte, ses raisonnements sont totalement irrationnels, sa pensée est dichotomique (tout est tout ou tout blanc) ;
  • Elle use et abuse de la pensée magique “J’imagine que si je pense ça, ça va se réaliser.”
  • Elle est totalement égocentrique, tournée uniquement sur elle-même ;
  • Elle est orientée vers la punition, elle crée et renforce des règles de vie hypers rigides “Il faut que…” “Je dois…” ;
  • Elle a une conception du temps non linéaire et n’est pas dérangé par ses propres contradictions (Assembler des expériences qui n’ont pas de rapport entre elles pour justifier nos propres scénarios, souvent négatifs) ;
  • Elle déteste tout ce qui est de l’ordre de l’espérance et de l’espoir, avec elle tout peux devenir une catastrophe et elle préfère se sentir complètement en contrôle et responsable plutôt que de lâcher prise (à sa décharge, n’oublions pas qu’elle est là pour nous protéger…).

Cette petite voix intérieure est la source de toutes nos résistances, aussi bien en thérapie que dans la vie de tous les jours, et de nos pensées et sentiments négatifs. Lynn Mary Karjala, directrice pédagogique de l’ACEP, présente cela comme “le container psychologique des inversions psycho-énergétiques”.

Ce qui reviens à dire que la plupart du temps nous sommes gouverné par un enfant de 4 ans, terrorisé et tyrannique, qui trépigne non-stop quelques parts dans notre esprit. Tant que nous n’avons pas apaisé cette petite voix intérieure, tant que nous n’avons pas changé nos cognitions et nos croyances, nous répétons en boucle les mêmes erreurs. *

Vous comprendrez qu’avec ce genre de gamin le martinet ne fait qu’empirer les choses, non, notre rôle va être de le rassurer et de lui expliquer que maintenant, cela se passe différemment.

Les techniques de Psychologie énergétique, comme l’EFT, viennent directement travailler sur nos cognitions (voir l’article “L’EFT, pourquoi ça marche?“) et offrent une possibilité de changer le contenu des propos de cette petite voix, sa tonalité, la faire disparaître, la réintégrer et donc se libérer des comportements et des croyances négatives que nous avons.

Mais avant de découvrir comment amorcer ces changements de façon autonome. L’idéal étant de faire ce travail avec un thérapeute formé à la psychologie énergétique, mais seul on peux déjà enclencher cette prise de conscience. Voici les 12 expressions que peux emprunter cette petite voix, et qui sont comme des programmes discordants, qui tourneraient en tache de fond permanente dans notre mental.

* (Propos inspirés de l’interview de Jean-Michel Gurret par Maria Annelle “Que faire quand l’EFT ne marche pas ?” au 5ème Congrès virtuel d’EFT de mai 2015)

Les 12 Inversions Psychologiques

Selon nos histoires respectives et nos messages familiaux, notre voix intérieure peux prendre différentes tonalités.

Il y a d’abord 2 inversions massives, lourdement handicapante et qui font bugger tout le système quelque que soit l’apprentissage ou l‘évolution que nous voulons initier dans notre vie. Ces inversions sont indépendantes du problème à traiter et influencent tous les domaines de l’existence. Ce sont des résistances à tous changements positifs :

1 – “Je veux mourir” / ” Je ne veux pas être heureux”

2 – ” C’est impossible pour moi de guérir”

Ensuite nous trouvons les Inversions Psychologiques Spécifiques à un problème à traiter. Cela peut être une croyance inconsciente (ou presque) au sujet de la raison pour laquelle nous ne pouvons pas nous libérer ou ne devons pas nous libérer d’un problème particulier.

3 – La volonté

“Je ne veux pas me libérer de ce problème” (voir les bénéfices secondaires de ce problème)

4 – Le temps

“Je ne serais jamais libéré de ce problème”

5 – Le mérite

“Je ne mérite pas de me libérer de ce problème” (voir les culpabilités autour du problème)

6 – La possibilité

“C’est impossible que je me libère de ce problème” (voir les ressources à dispositions et d’où vient la fuite des forces intérieures)

7 – La sécurité pour soi :

“Je ne serai pas en sécurité si je me libère de ce problème” (ex : certaines phobies, vertiges, conduite, ou simplement selon les histoires, dire ce que l’on pense)

8 – La sécurité pour les autres

“Les autres ne seront pas en sécurité si je me libère de ce problème” (ex : … si je me libère de certaine loyauté familiale que vont devenir mes proches ?…)

9 – L’envie

“Je n’ai pas envie de me libérer de ce problème” (ex : si je me libère de ce problème je réponds à une norme sociale incohérente pour moi…)

10 – L’identité

“Je ne me reconnaitrai pas si je me libère de ce problème” (surtout quand le problème est un trait de caractère présent depuis l’enfance, timidité, colère, étourderie…)

11 – L’unité

“Toutes les parts de moi ne veulent pas se libérer de ce problème” (… Reste à découvrir lesquelles…)

12 – Le ressentiment

“Ce n’est pas juste pour tout le monde si je me libère de ce problème”

Cette dernière inversion est très intéressante et assez courante. Elle signifie qu’inconsciemment nous désirons garder un problème pour punir ou culpabiliser quelqu’un, ou montrer à tous comme un évènement a été traumatisant pour nous. En général, les personnes fautives s’en fiche complètement, voir elles ne sont même plus présentes dans nos vies et finalement nous ne faisons que souffrir tout seul.

En vérité, ce n’est pas parce que nous continuons d‘entretenir une souffrance, une douleur ou de la colère à l’intérieur de nous que nous punissons les personnes qui nous ont fait du mal.

Inversion psychologique et bénéfices secondaires

Certains d’entre vous l’aurons peut-être remarqué, la nuance est très mince entre “Bénéfices secondaires” et “Inversion psychologique”. Pour ma part, j’aurais tendance à penser qu’une seule inversion peux toucher plusieurs thématiques alors que les bénéfices secondaires sont associés à un problème bien spécifique.

Par exemple si je pense que je ne mérite pas qu’il m’arrive des choses agréables, comme avoir un nouveau travail bien payé ou ne plus avoir continuellement mal à la tête (peut-être que j’ai entendu toute mon enfance que j’étais une grosse vilaine fille et du coup je ne mérite rien, na !…), ça c’est l’effet globale de l’inversion psychologique ; alors que lorsque je regarde en détail ma situation, je me sens protégé dans mon travail actuel, il me rassure (bénéfice de la routine) et si j’arrête d’avoir mal à la tête, mon entourage cessera de prendre soin de moi (bénéfice de l’amour que l’on me porte). Mais derrière ces bénéfices particuliers, il faudra venir traiter mon sentiment général de manque de mérite.

Dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires, je suis curieuse de lire vos avis sur la différenciation entre bénéfices secondaires et inversions psychologiques.

Comment découvrir ses inversions psychologiques ?

Lorsque l’on est en séance, le thérapeute va pouvoir déceler quelles sont les Inversions Psychologiques actives dans votre Inconscient, à travers le test musculaire ou simplement par un questionnement approprié et appliquer la formule que nous verrons plus bas.

Mais ce questionnement, vous pouvez commencer à le faire seul.

Je vous conseille de prendre le temps de vous poser, et de faire au minimum 5 minutes de cohérence cardiaque, pour vous connecter à l’intelligence intuitive de votre cœur, avant d’accueillir vos réponses. Vous pouvez même demander explicitement à la part de vous, qui est le plus en lien avec votre source, votre moi profond, votre Self, ou ce que vous voulez, de bien vouloir vous délivrer les réponses les plus justes, celles qui seront les plus pertinentes pour vous aujourd’hui.

En tout cas, dans ces moments de questionnement intérieur, essayez de laisser votre égo de côté. Sans rien avoir contre lui, il nous tient debout et nous permet souvent d’avancer la tête droite malgré les tempêtes, mais prenez conscience qu’il n’a aucun intérêt à ce que vous changiez, cela lui fait trop peur. Si vous lui laissez trop de place dans ces moments-là, il va vous faire dégringoler dans vos sempiternelles spirales de justification permanentes. (Très beau texte de Jennyfer Letellier sur l’EGO)

Alors, vous voilà assis et connecter à votre Moi profond et bienveillant, vous choisissez une seule de vos problématiques (en général il y a le choix…) et vous vous posez ces questions :

  • Quels sont les risques pour moi si je me libère de ce problème ?
  • Quels sont les avantages pour moi si je me libère de ce problème ?

Ou à l’inverse.

  • Quels sont les risques pour moi si je ne me libère pas de ce problème ?
  • Quels sont les avantages pour moi si je ne libère pas de ce problème ?

Prenez le temps, laissez venir, soyez exubérants, n’ayez pas peur de voir loin et d’extrapoler (c’est drôle en plus).

Et vous voyez si vos réponses mettent en évidence une ou plusieurs Inversions Psychologiques ; la sécurité, l’identité, le mérite, etc…

Même si vous ne décelez pas des Inversions, ce travail est souvent la source de belles prises de conscience.

Comment corriger nos Inversions Psychologiques

Vous allez me dire, c’est bien joli d’en savoir un peu plus sur les raisons de nos blocages, mais on fait quoi maintenant ? Il y a deux façons de commencé à saper les fondations de nos inversions.

1 – La routine énergétique de Donna Eden

La première solution, pour corriger efficacement les inversions de polarité, recâbler et dynamiser le corps, est de faire très régulièrement la “Routine énergétique de Donna Eden”. Cette série comporte des mouvements équilibrants, régénérants et très joyeux à pratiquer. Donna Eden les a élaborés tout au long de ses trente années de recherche en Médecine énergétique, au service de la santé, de l’autonomie de tous et du développement de la conscience que nous sommes plus qu’un corps physique. Dans ces exercices, les mouvements croisés et le noeux de Cook vont nous aider à faire circuler nos énergies dans le bon sens.

Voici la vidéo de cette routine et vous pourrez télécharger gratuitement mon Ebook, avec tous les détails sur les différents mouvements sur la page des cadeaux.

2 – Stimulation du point sensible ou du point Karaté + phrase spécifique

En EFT (Emotional Freedom Technique) nous avons une façon bien spécifique de commencer à saper les inversions psychologiques ; elle consiste à masser un point précis sur la poitrine, ce point se nomme “le point sensible”. Tandis que l’on masse cette zone, on prononce en conscience une phrase particulière.

Voici une vidéo qui vous aidera à localiser correctement le point sensible.

Lorsque l’on est en cabinet, nous adaptons la phrase au problème particulier du client, mais lorsque l’on est seul et que (même après le travail d’introspection) les raisons sont encore un peu floues et incertaines, voici la phrase générique que vous pouvez utiliser (en l’adaptant à votre problématique).

Nous nous adressons aux injonctions de la petite voix de l’enfant de 4 ans qui dit “J’ai besoin de ce stress pour être en sécurité”. Les phrases restent générales pour traiter globalement le plus grand nombre d’inversion.

Même si j’ai ce stress [votre problème] et que j’ai peut-être une bonne raison d’avoir ce stress, et même s’il est impossible pour moi de m’en débarrasser, et même si je ne suis pas en sécurité si je m’en débarrasse, et même si peut-être que les autres ne sont pas en sécurité si je m’en débarrasse, et même si je ne mérite pas de m’en débarrasser, et même s’il y a d’autres raisons et d’autres blocages pour lesquels je ne peux pas me débarrasser de ce stress, je m’accepte totalement et complètement. Je me respecte. Et je me pardonne d’avoir toutes ces pensées et ces ressentis et de les porter en moi depuis si longtemps. Et je me détache maintenant de tout ce qui y contribue.

Reprenez votre souffle…

Par contre ce point n’est pas conseillé à ceux d’entre vous qui souffre de cancer. Il n’est pas bon de stimuler la circulation du système lymphatique. Si tel est votre cas, vous devrez remplacer ce massage par des frappes successives sur le “point karaté”, sur le tranchant de la main, tout en prononçant la phrase.

Voici une vidéo de Monsieur Jean Michel Gurret qui vous guidera vers l’apaisement de vos inversions psychologiques.

Soyons réaliste !

Bon, sérieusement ? Vous croyez vraiment que vous allez vous masser le thorax une ou deux fois et que tous vos problèmes vont se résoudre comme par enchantement?… Non!… Ah vous m’avez fait peur! Je savais que je m’adressais à des personnes intelligentes (en tout cas assez intéressées pour être arrivées au bout de cet article).

Vous pensez bien qu’une inversion qui est installée depuis 10, 20, 30 ou 40 ans ne va pas s’envoler en 5 minutes (et pourtant je crois au saut quantique). Par contre si vous faîtes une belle introspection et que, par dessus, vous attaquez toutes les inversions que vous aurez découvert, deux fois par jour pendant 7 jours, vous allez vraiment sentir un poids vous lâcher, là vous verrez une différence. Faîtes l’expérience, personnellement j’ai vraiment ressenti un grand changement sur une problématique que j’ai travaillé comme cela.

Ce travail autour des inversions psychologiques, prépare le terrain de la thérapie.

C’est la que vous criez “Publicité mensongère ! le titre de cet article nous promet les “clefs du changement!!“.

Ben oui, vous avez les clefs maintenant, ils vous reste à les mettre dans la serrure et à pousser la porte, des fois il faut même mettre de l’huile sur les gonds pour que la porte s’ouvre enfin.

Lever les inversions psychologiques est un travail primordial mais il reste les prémisses de la thérapie, il la facilite. Après s’être débarrassé des blocages aux changements, la voie est libre pour traiter les traumatismes, les phobies ou pour dégager toutes les impasses de notre histoire où se perd notre élan de vie.

Fabriquons nous un monde aux champs de possibles illimités et mérités, où nous nous sentirions en sécurité tous ensemble, un monde où nous saurions qui nous sommes vraiment, dans notre unité, sans en vouloir à personne.

Soyons réaliste, tout cela est possible.

Bonne pratique à tous.

Coeurdialement

Chrystel

Chrystel
 

Éternelle passionnée des liens qui unissent le corps et l'esprit, et de la fluidité qu'ils nous offrent quand nous les cultivons. J'ai créé ce blog pour partager avec vous ce qui m'émerveille.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Êtes-vous bien enraciné énergétiquement ?

Si vous vous sentez anxieux et fatigué, vous ne l'êtes peut-être pas.


L'enracinement énergétique est la base d'une vie épanouie et heureuse.

Je vous offre mon E-book pour vous aider à faire pousser vos racines.